Sculpture et métallerie au salon Rêves de créateurs à Vannes

Il se dégage un sentiment de communion avec la matière à pétrir la pâte tel un boulanger, à la façonner de ses outils, de ses doigts, pour qu’elle prenne forme. Faire de ses mains une oeuvre unique, cela aide à se sentir vivre. Prise de risque à chaque action sur la matière, mais prise de vie.

Au delà de la dimension artistique, la transformation de la matière confère à la pratique comme une promesse enchantée rêvée par l’être humain, celle d’avoir le contrôle sur les éléments, à l’instar des pouvoirs des super héros.

Non, les artistes de la catégorie sculpture et métallerie présentés dans cet article ne sont pas des mutants, mais bien des passionnés. Sculpteurs sur terre, pierre ou métal, ils sont 6 à venir présenter leur art au salon Rêves de créateurs les 7 et 8 décembre 2019 au Chorus de Vannes. Découvrez les univers de Béatrice Gouraud et son atelier Wasabi pour la terre cuite, Catherine Huré sculptrice sur pierre, bronze et résine, Chantal Molinié Jonquet sur le bronze, l’atelier étincelles d’Anthony Boëffard pour les métaux, Laure Godefroy sur le cuivre et le laiton, Thomas Grippari et son atelier de fer forgé.

Un monde merveilleux à 1000°C

Wasabi - rêves de créateurs

C’est un univers enchanté de personnages et animaux en terre cuite que nous propose Béatrice Gouraud avec son atelier Wasabi.

Se qualifiant de touche-à-tout, elle s’est d’abord essayée à la création de peinture avant de découvrir la technique du Raku lors d’un stage à Nantes. 

Ce procédé d’origine japonaise datant du XVIè siècle consiste à réaliser différentes cuissons successives et opérées précisément.

“Le Raku permet un travail avec tous les éléments : terre, air, eau, et feu. J’aime cette alchimie et le sentiment d’être en équilibre parmi eux.”

Sculptrice céramiste installée à Pornic depuis maintenant 2 ans, elle vise à transmettre par ses créations l’importance du rêve, de la fantaisie et du merveilleux.

Petit à petit, à chaque création, elle invente son univers fantastique de personnages et d’animaux “pas vraiment réalistes” qui ont tous un nom. On retrouve par exemple le lièvre Arnica rafistoleur de coeur, Volubilis le caribou charmeur d’oiseau, ou encore Aubépine l’autruche diseuse d’aventures.

Laissez-vous charmer par l’univers envoûtant des bestioles imaginées par Béatrice, que vous pouvez découvrir sur son site en attendant d’arpenter les allées du salon en décembre prochain.

La sculptrice de l’âme

Même si Catherine Huré s’est d’abord formée en tant qu’esthéticienne, c’est à l’âge de 28 ans que la sculpture sur pierre s’est révélée à elle comme “un merveilleux outil qui lui a permis de retrouver son âme.” 

Elle a suivi son apprentissage aux Beaux-Arts à Paris sur les techniques de restauration et sculpture sur pierre et taille directe. 

Pendant 23 ans, elle a exercé ses talents dans un atelier du ministère de la culture.

En parallèle, elle a choisi de compléter sa formation en psychopédagogie, relaxation et histoire de l’art. Cet apprentissage vocation lui a permis d’intervenir depuis près de 30 ans comme artiste plasticienne en accompagnement thérapeutique en institutions, au service des enfants en fin de vie, dans les centres de loisirs ou les écoles, les ateliers d’arts plastiques et associations. Et c’est dans cet accompagnement thérapeutique que sa vocation de sculptrice de l’âme prend tout son sens.

Catherine propose également des ateliers workshop qui s’adressent à tous, pour éveiller son sens artistique, et des séances de coaching spécialisé dans l’orientation créative.

Installée dans le Morbihan, le choix de Plumelec s’est fait naturellement afin de se retrouver dans un environnement végétal. Elle y expose un gros volume de sculpture (elle a aussi participé à des oeuvres monumentales) englobant 30 ans de pratique.

Retrouvez-là sur son site avant de découvrir ses sculptures en granit, marbre ou bronze au salon.

Les statues de nus féminins en bronze

Chantal Molinié Jonquet

Chantal Molinié-Jonquet a découvert la sculpture à Paris alors qu’elle fréquentait le quartier des beaux-arts pendant ses études de lettres et de langues. Elle suit des cours de dessin pendant une année passée aux Etats-Unis et se tourne ensuite vers la sculpture à Nantes dans des ateliers de modelage d’après modèle vivant. 

Depuis plus de 20 ans, elle représente des nus et des bustes, principalement féminins, d’après modèle vivant.

L’artiste cherche ainsi à “saisir la forme dans l’instant pour transcrire le frémissement de la vie, et ceci en gardant l’aspect inachevé d’une surface non lisse qui révèle la correspondance entre l’instant de la pose et celui de la création.”

Le choix du bronze a aussi sa symbolique. “Il s’inscrit dans la durée pour fixer le fugitif du vivant et permet à celui-ci d’échapper à la dégradation liée au passage du temps.”

Basée à La Roche-Bernard (56), elle expose dans de nombreux endroits en France et à l’étranger et sera présente lors du prochain salon les 7 et 8 décembre à Vannes. Retrouvez toutes les infos sur son site.

Les Origamaux de l’atelier étincelles

Origamaux atelier étincelles

Que ce soit pour décorer votre intérieur comme votre extérieur, Anthony Boëffard réalise des sculptures d’animaux en métal qu’il appelle “les Origamaux”. Il est vrai que le design de ses créations métalliques rappelle habilement celui des origamis de papier coloré.

Celles-ci peuvent se réaliser entièrement sur commande selon votre projet puisqu’il dessine, réalise la maquette, fabrique, peint et met en place pour vous.

Son atelier étincelles installé à  Saint-Jean-Brévelay (56) répond aussi à vos projet de design en métallerie et ferronnerie pour créer, embellir ou rénover votre environnement.

La ferronnerie d’art qu’il propose, unique et sur-mesure, permet d’imaginer des objets décoratifs comme les Origamaux, mais aussi des jardinières, des chariots, des portails, des rambardes d’escalier, des balcons art-déco, des grilles, des marquises, du mobilier, etc.

Issu du métier de la conduite de travaux, c’est sa passion pour l’art et le métal qui l’ont conduit à se reconvertir en métallier. Il a ensuite créé son atelier pour favoriser un relationnel de qualité avec ses clients et proposer des ouvrages personnalisés à la demande en prenant en compte les envies et exigences de chacun.

Retrouvez les Origamaux sur son site et dans les allées du salon Rêves de créateurs au Chorus de Vannes.

La dinandière du pays bigouden

Laure Godefroy dinandière Reves de créateurs

Alors que la pratique de son art date du moyen-âge, c’est avec humour que Laure Godefroy présente sur sa page Facebook des sculptures en voie d’apparition (sans présager que son art puisse être un jour en voie d’extinction bien sûr !) 

La feuille de laiton martelée, le travail du cuivre par petits coups de marteau, c’est ce que propose cette artiste qu’on appelle une dinandière.

Avec cette pratique ancestrale, la dinanderie, elle réalise des sculptures et objets de déco, ou d’usage comme des coupelles et des bols.

Au gré de son imagination, elle martèle les pièces et les sculptures dans son atelier du pays bigouden à Combrit (29) près de Pont-Labbé. 

Et savez-vous d’où vient le nom de dinandier ? De la ville de Dinant en Belgique où la tradition du travail du cuivre remonte au XIIè siècle. Sur tôle de bronze, feuille de laiton ou de cuivre, Laure fabrique des objets décoratifs et explore plusieurs techniques pour concrétiser ses oeuvres qu’elle nous montrera au salon Rêves de créateurs.

Le ferronnier d’art du pays gallo

Atelier Grippari ferronnier

Thomas Grippari a créé son atelier de ferronnerie d’art, L’atelier Grippari, en juillet 2016.

Inspiré par la nature et ses merveilles à contempler, parfois simples et discrètes, il forge le fer pour réaliser des objets décoratifs qui apportent une douce harmonie et un grand réconfort. Tel le jardinier soignant des heures ses fleurs, la pratique de son art lui offre la meilleure des médecine naturelle pour se sentir bien. C’est ce que l’on peut appeler un passionné.

Installé à Val d’Oust (56), Thomas vous propose des créations allant de l’architecture (portail, garde corps, escalier, etc) à la coutellerie, en passant par la décoration d’intérieur (luminaires, meubles, décoration). Il façonne toutes ses créations au marteau et à l’enclume.

Vous pouvez le retrouver sur les marchés de créateurs ou sur des évènements mettant en avant les métiers d’art et de ferronnerie.

Toute son actualité et ses créations sont à retrouver sur sa page Facebook, en attendant de le rencontrer à Vannes pendant notre salon.