Exposants 2019 : décoration d’intérieur et luminaires

À l’arrivée de l’automne, on se recentre sur notre intérieur. C’est le moment de se poser à nouveau dans le canapé et profiter de la chaleur de notre maison.

Chouchouter l’intimité de son logis, remanier sa déco, c’est aussi se chouchouter soi-même pour retrouver une atmosphère cosy et surtout qui nous ressemble.

C’est ce qui relie les artisans de cette catégorie : proposer des créations artisanales et personnalisables pour magnifier et rendre plus chaleureux l’intérieur de nos maisons. 

Venant des quatre coins de la Bretagne, ils rénovent, embaument, illuminent ou décorent notre intérieur :

  • Il était une bergère, tapissier d’ameublement ;
  • Cuivre Island, lampes et radiateurs en cuivre ;
  • Ampouledelux, luminaires et abat-jours ;
  • Nature et Bon sens, bougies végétales parfumées ;
  • Ancramillage, décoration en fil de fer et papeterie d’art.

Rénover les fauteuils usés et fatigués

Il était une bergère - Rêves de créateurs

Bergère, Crapaud, Voltaire, Club et Cabriolet… Le point commun entre tous ces objets ? Ce sont tous des fauteuils que Julie Morin s’applique à restaurer avec passion et dans le respect des traditions.

La bergère, du nom de sa société « Il était une bergère », est un grand classique du siège d’art apparu au XVIIIè siècle. Il s’agit d’un grand fauteuil confortable à dossier rembourré et à l’assise légèrement rabaissée.

Sa vocation est née auprès de son grand-père, artiste de ses mains, qui était à la fois ébéniste, tapissier et matelassier. Les heures passées à l’observer, à sentir les odeurs de bois et de toile, ont forgé en elle une admiration pour ses gestes adroits et la passion de son travail.

Aujourd’hui, elle a même récupéré quelques outils de son aïeul dans son atelier, installé depuis une dizaine d’années dans son garage à Ploeren (56).

Elle s’est ensuite formée en Bretagne et obtenu son CAP et Bac pro au lycée Du Guesclin à Auray (ébénisterie, sculpture ornementale et tapisserie d’ameublement).

Avant d’être à son compte, elle a longtemps exercé le métier de tapissière d’ameublement mais en tant que salariée dans une grosse entreprise à Paris.

Julie Morin travaille aujourd’hui au plus proche de ses clients, se déplaçant chez eux pour voir leur intérieur, avec ses échantillons de toiles tapissières, et les conseiller sur ce qui convient le mieux. Elle ramène ensuite les fauteuils dans son atelier/garage au milieu de ses outils et son matériel.

Pour la rénovation, elle emploie beaucoup de matériaux naturels car ils sont plus solides et ont une plus grande durée de vie : grandes bobines de chanvre, de lin ou de coton, crins de cheval ou en feuilles de palmier coupées pour le rembourrage.

Souvent seule (avec sa radio) à travailler des heures dans la sérénité de son atelier à domicile, elle a construit un collectif d’artisans d’art comme elle, « Un esprit d’art » pour se regrouper et affirmer la valeur d’un travail soigné, fin et de qualité lors d’expositions ou rassemblements.

Son actualité est à suivre sur sa page Facebook.

Illuminer notre intérieur en sculptant le cuivre

Cuivre Island - Rêves de créateurs

Thierry Huchet est un artiste au parcours et au positionnement atypiques. Il peut se situer à la jonction des univers de la sculpture, la décoration d’intérieur, la plomberie, et le recyclage. Tout un programme !

Avant de sculpter le cuivre, il a suivi des études en construction mécanique, puis s’est dirigé vers la bijouterie fantaisie et l’émaillage sur cuivre.
Après quelques années, il change de voie, pour se diriger vers la plomberie et le chauffage.

Désireux de revenir à la création, il a imaginé un radiateur sculpté en cuivre unique et sur mesure. Sous la marque « Cuivre Island », il s’est ensuite spécialisé dans les luminaires, qui apportent un style industriel qui s’accorde à tous les intérieurs.

Véritables œuvres d’art, ses porte-serviettes chauffants transforment la salle de bain, tandis que ses lampes faites de pièces de récupération (cadrans, robinets, pistons, etc.) apportent une note d’élégance à la pièce la plus ordinaire.

Amoureux de la matière, il vante les mérites souvent méconnus du cuivre et notamment son pouvoir bactéricide. Parmi les métaux, il constitue en effet le meilleur choix pour garantir la salubrité d’un réseau d’eau sanitaire, à l’intérieur des tuyauteries comme à l’extérieur « au toucher ».

En plus de mettre en valeur ce matériau noble pour ses propriétés antibactériennes, il offre des créations au goût du jour puisque la couleur cuivre est toujours très tendance.

Installé depuis quelques années à Nevez dans le Finistère, il a participé à l’émission D&Co sur M6 (à voir sur son site) et présente ses créations lors de nombreuses expositions d’artisans. Vous trouverez toute son actualité sur sa page Facebook.

Orner nos luminaires d’abat-jours sur mesure

Ampouledelux - Rêves de créateurs

C’est une jeune femme créative et dotée d’humour qui présente son entreprise « Ampouledelux », cadette de cette sélection.

C’est en effet début 2019 qu’Annabelle Blanchard s’est lancée, poussée par le désir de créer à volonté tant le champ des possibles lui semblait vaste dans le domaine des abat-jours.

Elle aime rechercher les tissus et exploiter les couleurs et les motifs pour composer l’ambiance de votre intérieur. Ses luminaires ont le pouvoir de créer une atmosphère et sublimer la lumière.

Très exigeante, elle fabrique toutes ses créations à la main dans son atelier à Theix-Noyalo (56). Toutes ses pièces, lampes à poser ou suspensions, sont uniques et sur-mesure.

Autant que possible, les matériaux utilisés sont naturels.

Elle propose un choix de tissus raffinés, doux ou colorés, mais toujours d’inspiration très actuelle. Que ce soit en papier japonais, en tissus Oeko-Tex, en Wax, en papier italien népalais, laine ou raphia, ses mains façonnent les abat-jours de manière traditionnelle.

Très à l’écoute de vos demandes que vous pouvez formuler sur son site ou sa page Facebook, ses créations sont présentées dans 2 points de vente : son atelier sur la presqu’île de Rhuyz et chez « La Boutik » à Grand Champ.

Exhaler les extraits naturels et gourmands

Bougies Nature et Bon Sens - Rêves de créateurs

Point commun à de nombreux artisans présents au salon, Marylène Raffegeau a décidé de rentrer en Bretagne après quelques années passées à Paris, pour retrouver sa douceur de vivre et se rapprocher de la nature. Elle affectionne particulièrement son jardin et ses senteurs et c’est tout naturellement qu’elle se tourne vers la confection de bougies végétales parfumées.

Installée en Ille-et-Vilaine à Mernel, elle a créé sa marque « Nature et Bon Sens » en 2017.

Les bougies proposées par Marylène sont en cire de soja 100% naturelle et réalisées de manière artisanale en Bretagne.

Les essences sont également disponibles en brumes d’oreiller, parfums d’intérieur à vaporiser et diffuseurs électriques ou par capillarité sur des tiges en rotin.

Son éventail de fragrances passe des arômes envoutants boisés aux senteurs florales (mimosa, cerisier en fleurs) ou gourmandes comme la bougie au caramel au beurre salé ou encore au chocolat chaud.

Sensible aux questions d’environnement, ses parfums délicieux sont sélectionnés à Grasse et sont sans phtalates et CMR (substances cancérigènes, mutagènes ou reprotoxiques).

Avant de pouvoir les apprécier de vos propres narines au salon Rêves de créateurs en décembre, vous trouverez sa boutique en ligne et tous ses points de vente sur son site. Suivez aussi son actualité sur sa page Facebook.

Décorer avec finesse et légèreté

Ancramillage - Rêves de créateurs

L’atelier de création de Lydie Lambert-Bouchard et Arash Sigaroudi présente des objets de décoration et écritures en fil de fer brut ainsi que des cartes et tableaux en encre et aquarelle.

Installés depuis 2014 dans le quartier médiéval de Vannes, les bougeoirs, mobiles, sculptures et animaux en tout genres sont faits à la main dans cet atelier-boutique nommé « Ancramillage ».

Lydie, graphiste de métier, est à l’origine de la vocation de son compagnon, décorateur d’intérieur de formation, pour ces objets de déco en fil de fer sans soudure ni collage.

Il y a une dizaine d’années, elle a créé un petit personnage sur ces cartes composé « d’un trait d’encre rehaussé d’aquarelle. C’est ce trait fin qu’on a eu l’idée de mettre en volume. »

Comme tant d’autres, ils ont quitté la région parisienne où ils avaient démarré l’activité pour revenir en Bretagne d’où Lydie est originaire.

Si Arash réalise sur place ses ouvrages en fil de fer, Lydie s’inspire largement de l’océan tout proche pour ses cartes aux tons pastels. Dans tous les cas, ils peuvent travailler sur commande ou personnaliser une création.

Le petit personnage à l’origine d’Ancramillage, quant à lui, décore les cartes de Lydie, chacune mise en couleur à la main avec une petite maxime.

Si vous avez la curiosité de visiter leur site ou leur actualité sur leur page Facebook avant notre salon, vous découvrirez un berceau de douceur aux tons pastels, tout en finesse et en légèreté.

Pour en savoir plus sur la nouvelle édition du salon Rêves de créateurs, consultez notre article sur les nouveautés en 2019.

Notre présentation continue la semaine prochaine avec un article pour mettre à l’honneur les exposants de l’édition et la photographie.